précedentprécedent
suivantsuivant
Slider

Je perds mon temps à explorer les alentours, je découpe par tranche d’une demi-minute mes rencontres…
Je flâne, je découvre.
Des paysages ? Non. Des portraits. Et j’insiste.
Effacés des tableaux, ignorés des regards, je vais les chercher. Dans cette nature à contre-jour, dans ces vallons où les couleurs sont en retard de quelques heures, je salue les géants. Ils jouent avec le ciel rempli d’infini, ancrés dans le concret, ils s’élancent et soutiennent les routes crépitantes d’électrons.
Dans le polygone régulier que mon œil habille de lignes et de points, je représente cet enchevêtrement de métal abrupt, brut, étranger à la douceur de la nature.
De l’abstrait, pourquoi pas. Poétique ?
Je montre, j’interroge.
C’est vrai, c’est vain. Inintéressant et enivrant.
Ne les voyez plus, regardez-les, chassez les Chats parmi les Beaubourgs, appréciez les lignes, le volume fermé par le treillis métallique. Tout est droit, parmi l’inexact. Alors, passé ce moment d’errance, redécouvrez-les comme je les ai rencontrés.
Moi, je passe un moment avec chacun d’eux, je joue avec les nuances sélènes. Froids, à hauteur d’inhumain, ces colosses me fascinent, familiers et majestueux.
Le métal et la fée électricité peuplent le paysage, c’est banal.
Des photos de pylônes, pourquoi pas ?

EXPOSITION / MÉTAL ÉLAFÉ

Exposition personnelle

10 toiles tendues noir & blanc

. festival « RABOTAGE! », septembre 2014, Semur-en-Auxois (21)
. Bêêêstival #2, septembre 2015, Mont-Saint-Jean (21)
. Atelier des Berceurs, du 30 janvier au 8 avril 2016, Soussey-sur-Brionne (21)

Fermer le menu